MARC Wilmots jeune standard de liège

 

Pour la plupart des amateurs de football, Marc Wilmots est reconnu comme un excellent entraineur. A la tête de la sélection belge durant 5 années (2012-2016), le tactitien diable rouge a part la suite pris des destinations plus exotiques : sélectionneur de la Côte d’Ivoire en 2017 puis de l’équipe nationale d’Iran en 2019. 

Mais Marc Wilmots reste avant tout un excellent joueur aux 70 sélections sous le maillot belge. Réputé pour son franc-parler et sa persévérance, retour sur le prodige belge des années 90.

 

Fils d’agriculteur, Marc fera une première saison en professionnel à Saint-Trond en 1988, Marc se fera remarquer en inscrivant 32 buts. Suite à ses prouesses, il prendra la direction du FC Malines où il remportera son premier titre de champion de Belgique en 1990. Il sera élu par la même occasion, joueur pro de l’année 1990. Un trophée récompensant les meilleurs joueurs belges et ceux évoluant en Jupiler Pro League (Première division belge).  

En 2000, après un passage de 4 saisons réussies au FC Schalke 04, Marc Wilmots évoluera une saison dans le championnat de France, sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Une blessure à répétition lui empêchera de disputer la saison entière, mais Wilmots inscrira quand même 10 buts pour les girondins. 

Retour en Allemagne et à Schalke, son club adoptif où les fans l’adulent. Le belge y mettra un terme à sa carrière de joueur en 2003. En terme de trophées, il remportera la Coupe UEFA en 1997 face à l’Inter de Djorkaeff avec le club allemand. Décisif, c’est le mot phare lorsque l’on évoque le nom de Marc. C’est lui qui marquera l’unique but égalisateur lors de la finale (score cumulé 1-1), et c’est aussi le Belge qui claquera le dernier penalty lors de la séance de tirs au but.

 

S’il y a bien un autre événement à retenir dans la carrière joueur de Marc Wilmots, c’est la Coupe du Monde en 2002 ! Malgré une élimination de la Belgique en huitièmes de finale de la coupe du monde face au Brésil (2-0), Marc Wilmots sera le capitaine de l’équipe alors qu’il ne souhaitait pas participer à la compétition, souhaitant laisser sa place à un jeune joueur. Les Diables Rouges avaient une équipe bien moins dotée que celle que l’on connaît aujourd’hui et Waseige, le sélectionneur, l’a convaincu de rejoindre les troupes rouges et noires. Les Belges représenteront leur pays avec classe, passant une phase de poule compliquée et tenant tête au futur champion brésilien pendant plus d’une heure. Les coéquipiers de Ronaldo remporteront le match 2-0 mais les partenaires de Marc Wilmots rentreront au pays avec un sentiment d’une compétition accomplie. L’icône belge pourra partir en paix de sa sélection avant de faire une ultime saison en Bundesliga. De nombreuses blessures sont venues sillonner la carrière de Marc (13 opérations !), mais aucune n’est venue à bout de ce véritable guerrier, exemplaire sur le terrain comme en dehors. 

juillet 30, 2020 — Olivier Kaelbel

Commentaires

AnaevaeffeficlE

AnaevaeffeficlE :

free casino games gold fish casino slots free online slots http://onlinecasinouse.com/#

AnaevaeffeficlE

AnaevaeffeficlE :

casino online http://onlinecasinouse.com/# – online casino games free slots games online casino http://onlinecasinouse.com/#

Laisser un commentaire